A propos de frontaliers…

Habitants de Veyrier et de Genève, ne vous laissez pas manipuler par des propos xénophobes !

Certains veulent vous faire croire que sans les frontaliers, la vie serait rose pour vous.
Ce sont des balivernes ! Dans les années 1980, ce sont les italiens et espagnols qui étaient visés, car ils mangeaient notre pain. Où en serions-nous si l’initiative sur l’expulsion avait été acceptée :
Nous manquerions de pain, de restaurants, de commerces, d’infrastructures routières, d’habitations, de soins, etc. Nous sommes passés près de la catastrophe et maintenant, certains partis veulent reprendre ce cheval de bataille, afin d’obtenir des voix lors des élections.
Il est clair que les régions transfrontalières, pas seulement Genève, mais aussi le Tessin, Bâle, et d’autres cantons alémaniques subissent des désagréments, mais la solution simpliste de supprimer cette offre de main d’œuvre n’est pas la bonne.
Comment fonctionneraient les hôpitaux, les transports publics, les commerces, l’hôtellerie, l’industrie, etc. Cessons les propos xénophobes et cherchons des solutions, afin d’améliorer la cohabitation.
Premièrement, nous demandons à l’administration et aux entreprises de donner une chance égale à chacun et de surveiller qu’il n’y ait pas de disparité dans les salaires.
Pour le trafic des frontaliers, prenons exemple sur le Tessin où tout est mis en œuvre afin de limiter les désagréments des habitants concernés par le flux. Nos autorités doivent absolument et au plus vite développer une synergie avec les communes françaises concernées, afin de proposer un transport public adapté à la situation. Nos administrations, ainsi que le patronat, doivent promouvoir ces transports, en incitant leurs employés à ne plus venir au travail avec des moyens privés, et en mettant en place un système “de ramassage” avec des bus par exemple. Ce devrait être une clause du contrat de travail, et des pénalités pourraient être prévues pour les contrevenants.
Nous devons nous rendre compte que la Suisse a, plus que jamais, besoin des étrangers, et plus particulièrement des frontaliers, pour faire fonctionner son économie.
Ils représentent une vraie richesse pour notre économie et notre pays.
Trouvons des solutions, ils feront des efforts d’intégration et respecteront nos règles.

———————-

Notre rubrique “Tribune libre” vous est ouverte ! Chacun peut y exprimer son humeur, coup de gueule et autre avis sur un sujet d’actualité.
Les propos n’engagent bien entendu que leur auteur… et tout doit se passer dans le respect mutuel !
Vous désirez publier un article dans cette rubrique ? Contactez-nous et nous vous indiquerons comment procéder.

Lu dans le dernier bulletin du PDC

Ces jours derniers, vous avez reçu “L’Elan”, le bulletin de l’association Démocrate-Chrétienne (PDC).
Nous profitons ici de souhaiter plein succès à son nouveau président, Nicolas Lance, qui reprend le flambeau après les 5 années assurées par Stéphane Grolimund.

Ceci dit, nous avons lu très attentivement les “priorités 2012” du PDC et, outre les sujets récurrents que nous abordons depuis des années (crèche des Etournelles, pour ne citer que cet exemple), il y en a un qui a particulièrement retenu notre attention:

“Encourager la solidarité entre voisins pour renforcer la sécurité. Nos élus au Conseil municipal ont récemment abordé le fond du problème concernant le sentiment d’insécurité de nos concitoyens”.

Cela ne vous rappelle-t-il pas quelque chose ? Voyons ça de plus près.

“Encourager la solidarité entre voisins pour renforcer la sécurité (…)” : cette idée a été développée par Veyrier-Ensemble et transmise au Conseil municipal. Il suffit de lire notre lettre pour se convaincre de l’origine du projet. Exposé ainsi, cet objectif laisse à penser que le PDC est le premier parti de la commune à entamer cette réflexion. Ce n’est pas le cas.

Nos élus au Conseil municipal (…)” : c’est exactement ce que Veyrier-Ensemble a fait en exposant le sujet au bureau du Conseil municipal le 12 mars dernier ! C’est en partie grâce à cela que le problème de l’insécurité refait surface. Nous proposons une solution, il y en a certainement d’autres.

Nous sommes donc ravis d’apprendre que notre proposition a rencontré le soutien des représentants du PDC, même si la paternité du concept n’apparait pas vraiment…
Comme nous pouvons le lire dans “L’Elan” (haut de page 2): “Nous allons nous engager dans la communication (…) avec les différents partis de la commune (…)”.
Nous comptons donc sur eux pour entamer le dialogue, mais aussi et surtout sur leurs votes favorables, afin de faire aboutir notre projet “Surveillance mutuelle” le moment venu !
Nous tiendrons nos lecteurs au courant…

Comme nous vous l’affirmions il n’y a pas très longtemps, nous souhaitons faire de la politique autrement. Cela signifie aussi de savoir accepter que d’autres puissent avoir de bonnes idées et de les défendre avec eux. Mais cela implique surtout de reconnaitre l’origine de ces idées et ne pas se les faire siennes. Ce n’est pas courant en politique.

Votre comité

Notre proposition a été retenue !

Notre lettre sur le projet de “sécurité mutuelle” a été renvoyée en commission de la sécurité hier soir, durant la séance du Conseil municipal.
Pour notre association (et sa première intervention), c’est un grand pas qui vient d’être réalisé !

Si vous souhaitez connaitre les détails de notre projet et suivre au plus près le déroulement des débats à ce sujet, nous vous donnons rendez-vous sur notre page “Nos actions”. Elle est faite pour que vous soyez toujours au courant de ce que nous entreprenons…

N’hésitez pas à nous laisser un commentaire sur cette action ! C’est simple, il suffit de cliquer sur “Commenter” juste au-dessous…

Parlons sécurité communale…

Conscients que nous pouvons encore améliorer le niveau de sécurité sur Veyrier et donc le bien-être de nos concitoyens, nous lançons le projet “surveillance mutuelle” dans notre commune !

Ce concept a connu un vif succès dans divers pays, ainsi que chez nos voisins vaudois. Lausanne et Genève s’y intéressent…
Lisez à ce sujet notre page “Nos actions“, afin d’en connaitre les détails.
Le 12 mars, le Bureau du Conseil municipal a reçu notre proposition…

Nous attendons avec une grande impatience la réaction (et surtout la décision) de nos autorités sur ce sujet !
Notre suggestion va-t-elle être balayée sans autre forme de procès ou va-t-elle retenir l’attention de nos élus ?
Réponse dès que possible dans notre page “Nos actions”…

Le Comité de Veyrier-Ensemble

Quel spectacle !

Nous assistons ces derniers jours à un spectacle désolant, montrant à quel point les ténors de la politique traditionnelle (donc profondément ancrés dans leurs positions) sont tombés bien bas…
Leurs prestations vont certainement faire les choux gras de la prochaine “Revue” ! Inutile de se creuser la tête, les sujets “pleuvent” et fournissent l’encre qui nourrira la plume des scénaristes !

Nous ne reviendrons pas sur ces diverses affaires, les médias en ont abondamment parlé.

Il y a quelques mois, nous prenions la décision de couper court avec cette manière de faire de la politique. Les divers évènements qui se sont produits, tant dans “l’affaire Müller” que lors de la dernière séance du Grand Conseil, nous démontrent que nous avons eu raison. Les partis traditionnels sont à bout de souffle, ils sont devenus les porte-drapeaux d’une guerre des tranchées, dans laquelle chacun campe sur ses positions avec l’énergie du désespoir.

Ce n’est pas l’idée que nous nous faisons de la politique à Veyrier-Ensemble…

Nous vous donnons rendez-vous !

Vous avez été nombreux à prendre contact avec nous d’une manière ou d’une autre et nous vous en remercions !

Nous souhaitons être réactifs et comme promis, nous vous proposons une rencontre informelle, afin que nous fassions connaissance et que vous puissiez exprimer vos opinions.
Venez donc nous rejoindre en toute simplicité le

mercredi 29 février à 18h30
à l’Auberge de Grand-Donzel (1er étage)

Nous serons ravis de vous rencontrer !
Si vous avez des connaissances intéressées par notre démarche, n’hésitez surtout pas à leur en parler et à venir en leur compagnie.
Si vous n’avez pas la possibilité de venir à cette date, consultez notre page “Agenda”, vous y trouverez certainement d’autres moments qui vous conviendront davantage…

A bientôt !

Le comité de Veyrier-Ensemble

 

Vos réactions

Un grand MERCI à toutes les personnes qui nous ont fait part de leur réaction positive, suite à notre “tout-ménage” distribué ces derniers jours, annonçant la création de notre association.
Nous avons reçu également des demandes de renseignements (grâce à notre formulaire de contact présent sur ce site)… Nous répondons systématiquement à tous nos correspondants et leur donnons rendez-vous tout prochainement pour faire plus ample connaissance !
Vos réactions nous confortent dans l’idée que notre démarche comble un manque et nous encouragent à aller de l’avant.

Prenez contact avec nous, plus nous serons nombreux, plus notre voix se fera entendre !

Une nouvelle association est née !

Nous aimons notre commune et sa vie politique, mais nous avons trop souvent l’impression que certaines décisions sont prises dans le but de faire gagner des voix à un parti (ou d’en décourager un autre) et non de répondre aux besoins et aux préoccupations de la population.

Notre association est indépendante et n’est donc affiliée à aucun parti politique cantonal ou fédéral. Nous y tenons fermement.

Certains d’entre-nous ont déjà une solide expérience en politique et ils en ont assez des arrangements partisans, destinés avant tout à barrer le chemin à certaines propositions, même si celles-ci sont utiles à la population.
Nous avons donc délibérément choisi de ne pas “dépendre” de consignes de vote, d’accepter de défendre les idées qui nous semblent profitables à l’intérêt général, et pas uniquement à une frange de la population.

Ce qui nous tient à coeur, c’est l’équité, que chacun puisse s’exprimer en respectant les valeurs démocratiques et humaines, afin de maintenir une qualité de vie à Veyrier dans un esprit constructif.
Ce qui nous tient à coeur, c’est vous !

Cette association est toute jeune. Ses membres enthousiastes croient fermement que l’on peut faire de la politique autrement.

Notre équipe a aussi besoin de vous !
Si vous pensez que notre démarche mérite votre soutien, n’hésitez pas à prendre contact avec nous !
Car contrairement à d’autres, nous pensons que les bonnes idées sont partout…

Indépendant et sans parti pris