Archives de catégorie : Habitat

Réponse à M. Gaspoz: Les vrais enjeux du PLQ des Cirses aux Grands Esserts

Suite à votre intervention du 8 mai dans le courrier des lecteurs de la Tribune de Genève, il nous paraît indispensable de réagir à vos propos, totalement faux pour la plupart.

Les Verts-Libéraux de Veyrier, par votre plume, sont les initiateurs d’un référendum contre le PLQ des Cirses, dernier PLQ du projet des Grands Esserts, qui remet en question le phasage du projet (accord cadre de 2012 avec l’Etat) et qui balaie d’un trait les nombreuses séances de coordination entre l’Etat et la commune de Veyrier, permettant à cette dernière de faire accepter par l’Etat la plupart des améliorations souhaitées.

Il est utile de savoir aujourd’hui que les premières constructions devaient démarrer en 2016 et ont été retardées par des recours. Dès lors, le respect du phasage n’est plus du tout d’actualité.

Vous avancez que rien n’a été prévu pour régler la question du « trafic automobile ». Bien au contraire, et grâce au développement des Grands Esserts, de nombreuses nouvelles lignes de bus vont voir le jour, dont un bus à haut niveau de service en site propre lorsque cela est possible et de nouvelles pistes cyclables vont également être créées. Nous sommes surpris qu’en tant que Vert-Libéral vous soyez si peu sensible à la mobilité douce!

Vous avancez que les bâtiments seront en béton brut avec une sous utilisation des énergies renouvelables, ce qui est totalement erroné !
Le label THPE (très haute performance énergétique) est exigé et une grande partie des toitures seront végétalisées et équipées de panneaux photovoltaïques (jusqu’à 60% de la surface).

Pour couronner le tout, vous parlez d’un manque de lieux conviviaux, alors qu’est prévue une esplanade de 6’000 m2 avec marchés, locaux associatifs et commerçants, ainsi que la promenade des Cirses, avec ses 8’000 m2 d’espaces généreux à l’intérieur du bâti, sous la forme de petits parcs.

Ce que vous oubliez d’aborder dans vos propos, c’est que s’opposer au PLQ des Cirses signifie ignorer l’importance de construire une école et une crèche, nécessaires tant pour les futurs habitants des Grands Esserts que pour ceux de Pinchat et Vessy. 

S’opposer au PLQ des Cirses obligera la commune à créer des classes provisoires dans les écoles existantes, sous la forme de containers aménagés, sans infrastructures telles que des salles de gymnastiques et des locaux pour les sociétés, manquant cruellement aujourd’hui.

S’opposer au PLQ des Cirses privera également les habitants de Veyrier de la possibilité d’avoir un logement dans une coopérative d’habitation ou dans un bâtiment de la FIVV (Fondation Immobilière de Veyrier), qui offrent une mixité d’habitations intéressante, tant sur le plan des interactions sociales qu’en terme de revenus fiscaux.

Et pour conclure, vous oubliez qu’une grande partie des riverains préféreraient subir les travaux le moins longtemps possible, prolonger la durée de ceux-ci prolonge également les nuisances qu’ils devront endurer.

Le groupe Veyrier-Ensemble

Lisez aussi l’article paru dans la Tribune de Genève du 12 mai, au lendemain de notre intervention au conseil municipal, saluée par tous les groupes politiques (sauf les Vert’Libéraux bien entendu !).

couronne villageoise

Le destin de la couronne villageoise et de sa densification est au coeur des discussions!

Le groupe Veyrier-Ensemble est actuellement le seul de l’échiquier politique veyrite à défendre de manière unanime la préservation de cette couronne et de son environnement.
Les autres partis souhaitent construire, encore et encore…

Soutenez-nous dans notre démarche et faites savoir que vous en avez assez de voir les champs et les espaces verts se bétonner jour après jour!
C’est un combat que nous menons depuis la campagne électorale de 2015 et nous ne changerons pas d’avis.

PLQ « Grands-Esserts » – réponse du DALE

Nous vous l’avions annoncé dans un précédent article, Veyrier-Ensemble a réagi auprès du DALE (Département de l’aménagement, du logement et de l’énergie) concernant le premier PLQ soumis à l’enquête publique (n°1849).

Les points litigieux que nous avions soulevés traitaient de la hauteur maximum des immeubles et de la problématique de la mobilité (relire l’article).

Le DALE a répondu favorablement à notre demande et versera ces divers points au dossier, tout en les transmettant au conseil municipal de Veyrier.

Si vous voulez prendre connaissance de la réponse faite par le DALE, c’est par ici!

PLQ des Grands-Esserts (suite)

grands_esserts_plan

Le délai de consultation publique ayant expiré le 4 septembre 2015, Veyrier-Ensemble a transmis au DALE (Département de l’aménagement, du logement et de l’énergie) un document énumérant les diverses observations que le groupe de travail a relevées après une lecture approfondie du projet de PLQ.

Il s’agit de trois points touchant:
– à la marge de gabarit concernant les bâtiments
– aux aménagements routiers (délais, etc.)
– à la mobilité (propositions d’aménagements, etc.)

Lors de notre campagne électorale, nous avions promis de nous préoccuper de ce dossier avec une attention soutenue.
Vos élus ont commencé leur travail avec compétence.
Nous vous tiendrons informé-e-s de l’avancement du dossier sur notre site.

Vos réactions sont toujours les bienvenues!

Au nom de tout le comité,
Serge Luisier
Président

PLQ des Grands-Esserts

La mise à l’enquête publique de ce premier PLQ a été prolongée jusqu’au 4 septembre, sur la demande de notre conseillère administrative Sophie Lüthi (initialement le délai avait été fixé au 22 août par l’Etat).

PLQ_Vessy

Il est essentiel de consulter attentivement les divers documents figurant sur le site de l’aménagement et de l’urbanisme!
Toutes vos remarques sont évidemment les bienvenues (utilisez notre formulaire de contact), car l’enjeu est immense et de notre côté, nous avons déjà pu observer quelques points litigieux…

Nous tiendrons compte de vos précieuses réactions.
Bonne lecture!

Ne signez pas l’initiative du PLR !

Vous avez reçu dans votre boîte aux lettres une initiative lancée par le PLR et faussement intitulée « Pour un développement cohérent et responsable des Grands-Esserts ».

Précisons tout d’abord que ce n’est qu’une partie des membres du PLR qui a lancé cette initiative. Cette idée n’est pas partagée par tous ses membres…
Ceci étant précisé, le texte peut laisser croire que le Conseil municipal in corpore est partie prenante de cette initiative.
C’EST FAUX !

Certes, l’argumentaire reprend de nombreux points soulevés par la majorité du Conseil municipal, et déjà largement débattus, tout en faisant croire que ceux-ci émergent des têtes pensantes du PLR : la mobilité, des logements mis prioritairement à la disposition des veyrites en sont un exemple. Belle tentative!

Mais parmi certains arguments qui « enfoncent des portes ouvertes » se cachent de petites subtilités trompeuses et qui ne visent qu’à noyer le poisson pour faire passer quelques idées chères au PLR :
– un seul plan localisé de quartier (PLQ) pour la première étape, au lieu des deux préconisés par l’État et la majorité du Conseil municipal. Le PLR tient absolument à ce qu’un centre commercial disproportionné voie le jour durant cette unique étape, c’est pourquoi il refuse le principe de deux étapes de constructions. Le commerce avant le logement !
– la proposition du PLR prive la Fondation Immobilière de Veyrier (FIV) d’accéder à la meilleure parcelle du projet de construction (pièce 6). La FIV pourrait ainsi faire construire, dès le début, des logements accessibles aux veyrites sur le terrain le mieux situé. Le maire de Veyrier s’y refuse.
– la majorité du Conseil municipal condamne la construction d’un centre commercial de 3’500m2. Tous les partis, sauf bien entendu le PLR, préconisent une surface commerciale totale d’un maximum de 3’500m2. Cette surface comprend le centre commercial et tous les commerces de proximité, ce qui correspond mieux aux besoins de la commune et évite une densification de la circulation (déjà problématique à l’heure actuelle). Vous signez l’initiative, vous signez pour un centre commercial disproportionné!

Le PLR lance une initiative qui balaie en bloc l’avis de la majorité du Conseil municipal. De qui se moque-t-on?

Si cette initiative aboutit, toutes les négociations entreprises depuis plusieurs mois entre la majorité du Conseil municipal et l’État sont compromises. Conséquence inévitable : l’État renoncera à la convention signée avec Veyrier et entreprendra seul la réalisation de ce projet, avec tout ce que cela implique…

Veyrier-Ensemble, ainsi que la majorité du Conseil municipal, s’oppose fermement à cette initiative et recommande vivement à tous les veyrites soucieux de l’avenir de leur commune, de ne pas signer un document qui sent bon la tromperie…

5 partis contre 1, c’est une démarche « électoraliste »?

Les démarches entreprises par les 5 partis entrés en conflit avec le maire de Veyrier au sujet des Grands-Esserts relèvent-elles d’une pure ambition électoraliste?
C’est le bruit que répand le PLR à chaque fois qu’il en a l’occasion…
Car pour lui, 5 partis qui s’unissent pour défendre les intérêts de la population veyrite, c’est forcément pour préparer les prochaines élections!

Sophie Lüthi, notre réprésentante au CM et présidente de la commission des Grands-Esserts, a été interviewée sur Yes FM le mercredi 10 décembre, dans l’émission « Un café avec ».
luthi

 

 

Si vous vous posiez encore des questions sur « l’affaire des Grands-Esserts », vous trouverez ici des éléments de réponse:

 

Sophie Lüthi à Léman Bleu

Ce jeudi 4 décembre, Sophie Lüthi est intervenue dans le journal de Léman Bleu Télévision.

Le sujet ? Les Grands-Esserts bien évidemment, mais surtout une petite mise au point sur la situation actuelle, après la séance extraordinaire du conseil municipal du mercredi 3 décembre, lors de laquelle certaines pièces de l’échiquier du dossier « Grands-Esserts » ont changé de rôle…

Lors de cette séance, les représentants du PLR, ainsi que « l’indépendante » des Vert’Libéraux ont purement et simplement quitté l’enceinte du conseil, prétextant un vice de forme, mais les dés sont joués…

Lire l’article de la Tribune de Genève du 5 décembre 2014 sur ce sujet.

Voir l’interview de Sophie Lüthi dans le Journal de Léman Bleu (4 décembre 2014):

Le feuilleton se poursuit…

Grands-Esserts, suite…

Articles dans la presse, interview sur Léman Bleu… Le PLR, cette fois-ci épaulé par les Verts-Libéraux, continue de diffuser de fausses informations à toute la population genevoise et veyrite. C’est Serge Patek, le candidat à l’exécutif en 2015, qui s’y colle cette fois-ci dans l’émission de Pascal Décaillet, soutenu par Marielena Gautrot, « indépendante » et alliée de toujours (mais qui ne fait pas partie de la commission des Grands-Esserts).

Selon Serge Patek, il est maintenant question de lancer une initiative populaire (le PLR a les moyens), afin de récolter l’avis de la population. L’assemblée présente le soir de la séance d’information organisée par le conseil d’Etat a clairement démontré qu’elle ne soutenait pas la position de nos deux conseillers administratifs libéraux.  Même si le maire déclare que durant cette soirée, « le panel » des personnes présentes était « non représentatif » et « soigneusement conditionnées dans une salle au détour d’une question biaisée » !
On nous ressort toujours la même rengaine: le maire subit une « détestable ambiance pré-électorale » et l’Etat « a trouvé une oreille attentive au sein du conseil municipal, parmi les groupes de gauche et populistes… ». Nous vous laissons juger.

Soyons clairs une fois pour toutes: les prochaines élections n’ont rien à voir avec la situation qui dure depuis plusieurs mois déjà. Les partis « coalisés », ayant décidé d’oublier ce qui fait leurs différences, font front commun face à un PLR obstiné, qui refuse le dialogue et qui manipule l’information à son avantage depuis trop longtemps.

Lire l’article du 1 décembre 2014 dans « Tout l’Immobilier » (interview de Thomas Bart).

Extrait de l’émission « Genève à Chaud » du 2 décembre 2014, interview de Serge Patek et Marielena Gautrot.
(Patientez 5 secondes pour avoir le son et excusez le léger décalage entre le son et l’image!)